24 albums y más de 10 millones de ejemplares en 30 años de carrera | 24 albums et plus de 10 millions d'exemplaires en 30 ans de carrière

24 albums y más de 10 millones de ejemplares en 30 años de carrera.

En 1981, una pequeña sala de epectaculo parisino concedió su escena al grupo INDOCHINE. Esa noche, un empleo de una casa disquera asistió a su concierto. Inmediatamente, Nicola Sirkis, DOminique Nicola y Dimitri Bodianki firman su primer contrato. Al año siguiente, Spéphane Sirkis, el hermano gemelo del cantante y líder ingresa en la Banda.


Algunos meses más tarde, el grupo registra "L'Aventurier". Un single, despues el album,  un millón de ejemplares vendidos.

2010: Trigésimo aniversario (30 años);" La République des Météors " Inviste las estanterías de las tiendas.En junio del mismo año, por la ocasión de su gira « Météor Club Tour », Indochina se produce en un Estadio de Francia totalmente lleno. "Estaba lleno, sin presunción, dice Nicola Sirkis.Nos dimos el gusto, verdaderamente. Pensaba que se había que hacer un reposo. Pero faltaba un modo de cercar todo, una pequeña final ", explica. Seis fechas completaron así la vuelta musical de Indochina, que daba el ayer (20/01/11) el segundo concierto e L'Autre Canal de Nancy.



24 Albums et plus de 10 millions d'exemplaires en 30 ans de carrière.

1981. Une petite salle de spectacle parisienne octroie sa scène au groupe Indochine. Ce soir, l’employé d’une maison de disques assiste à leur concert. Rapidement, Nicola Sirkis, Dominique Nicolas et Dimitri Bodianski signent leur premier contrat. L’année suivante, Stéphane Sirkis, le frère jumeau du chanteur et leader, entre dans la bande.

Quelques mois plus tard, le groupe enregistre « L’Aventurier ». Un single, puis l’album, vendus à un million d’exemplaires.

2010 : trentième anniversaire ; « La République des Météors » investit les rayonnages des magasins. Au mois de juin de la même année, à l’occasion de sa tournée « Météor Club Tour », Indochine se produit dans un Stade de France archicomble. « On l’a rempli sans présomption, raconte Nicola Sirkis. On s’est fait plaisir, vraiment. Je pensais qu’on avait fait le plein. Mais il manquait une façon de clôturer le tout, une petite finale », explique-t-il. Six dates ont ainsi complété la virée musicale d’Indochine, qui donnait hier (20/01/11) le second concert à L’Autre Canal de Nancy.

Plus info: laplumeculturel.com

No hay comentarios

Con la tecnología de Blogger.